Qu’est-ce qu’un sucre ?

On entend beaucoup parler de régime sans sucre, de recettes sans sucre ajouté, d’aliments à index glycémique bas, de sucre raffiné, sucre complet etc… Mais cela inclut-il réellement l’ensemble des « sucres » ? Pour mieux comprendre ces tendances il faut revenir aux sources. Qu’est-ce qu’un sucre à proprement parler ?

Si pour vous le sucre se trouve uniquement dans les choses industrielles, ou sucrées vous vous trompez. On peut avoir un goût sucré sans aucune trace de sucre comme les édulcorants bien connus (la stévia par exemple). On peut avoir aussi un aliment qui n’est pas du tout sucré en bouche et qui, pourtant, contient une grande dose de sucre, ou plutôt de glucides.

Les glucides kézako ?

Les glucides (ou encore hydrates de carbone) sont la principale source d’énergie du corps (son diesel en gros), suivis des lipides puis des protéines. Mais avant que votre corps puise son énergie dans les deux derniers il faudra qu’il soit en manque de glucides, chose assez difficile à moins d’être ajeun ou d’adopter un régime avec un faible taux de glucides assimilables (régime cétogène par exemple). Le corps puisera donc son énergie dans les lipides et les protéines de votre alimentation (ou déjà présent dans votre corps avec la graisse et les muscles). Ce genre de régime n’est pas du tout approprié sur le très long terme. Il doit être suivi sur une période définie et pour une raison bien précise (préparation sportive haut niveau, maladies auto immunes etc…).

Alors, où trouve-t-on ces glucides ?

Ils se cachent un peu partout figurez-vous ! Dans le sucre de table et les fruits vous l’aurez compris, sous leur forme « rapide ». On les appelle les sucres rapides grâce à leur molécule simple à « casser » permettant au corps de les transformer très rapidement en énergie s’il en a besoin avec l’activité physique par exemple, sinon il le stockera en… GRAS. Sa forme rapide se trouve aussi dans les produits laitiers avec le fameux lactose, appelé encore le « sucre du lait » justement.

Puis nous avons les « sucres lents » et oui ils portent très bien leur noms ceux là car le résultat final est le même, c’est à dire la production d’une petite molécule de sucre que le corps utilisera en énergie (ou stockera en gras encore une fois). Ils sont « lents » car leur molécule (le célèbre amidon que l’on retrouve aussi en « fécule ») est plus complexe à casser et prend donc plus de temps pour se transformer en énergie (on les appelles aussi les glucides complexes d’ailleurs). On les trouve donc dans les céréales (blé, riz, épeautre, sarrasin, avoine, maïs…), dans les légumineuses (pois chiches, lentilles, haricots rouges, petits pois…), dans les tubercules (pomme de terre, patate douce, igname, manioc…) et dans les fruits amylacés (marrons et châtaignes).

Enfin, la dernière catégorie de glucides sont les fibres qui sont des glucides non assimilables donc il n’y a pas de production d’énergie avec ces dernières et donc pas de stockage de gras non plus. C’est pourquoi les végétaux sont riches en fibres mais on peut en manger en grande quantité sans effet sur la silhouette.

C’est donc le sucre qui provoquera en majorité les problèmes de surpoids, diabète de type 2, graisses indésirables, obésité… Et non le gras tel qu’on vous le fait croire depuis des années avec les régimes minceur où le gras est l’ennemi absolu. Vous savez déjà l’importance des lipides si vous avez lu mes précédents articles sur l’alimentation, et c’est justement en mangeant du bon gras que vous retrouverez une ligne saine. Je ne le répéterai jamais assez mais mangez beaucoup de bon gras, pour votre santé, votre silhouette, votre cerveau… C’est très important.

C’était la première partie sur le sucre car il y a tellement de choses à dire dessus que je préférais écrire plusieurs parties afin de ne pas surcharger l’article. Pour les plus curieux, les prochains sujets abordés seront :

⇒ Quels sucres rapides ou lents faut-il privilégier ?

⇒ L’index glycémique, un indicateur très important.

⇒ Pourquoi le petit déjeuner sucré, même sain, est-il une grosse erreur ?

⇒ Quel est le meilleur moment pour manger sucré sans culpabiliser ?

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *