Ma vision du « healthy »

Voici la deuxième partie de l’article concernant ma vision sur deux types de modes alimentaires, le sans gluten et le healthy. Ici je vais donc me focaliser sur le deuxième type d’alimentation à savoir ce qu’on appelle le « healthy ».

Quid du « healthy » ?

Alors déjà pour les non anglophones, que veut dire ce terme et d’où vient-il ? Le mot healthy signifie « sain » en anglais, et vient du mot health qui lui a pour traduction « santé ». Donc si nous résumons, une alimentation healthy est une alimentation saine, bonne pour la santé. Jusque-là je pense que nous sommes tous d’accord. Les choses commencent à se corser lorsqu’on tape sur notre moteur de recherche préféré (ECOSIA of course ahah !) « alimentation healthy » ou « alimentation saine ». Vous allez vous retrouver devant des dizaines de façons sur « comment manger sainement ? » pour la simple et bonne raison que nous pensons tous différemment et nous avons tous nos propres convictions. Il suffit de faire le test sur Instagram par exemple lorsque vous recherchez « healthyfood » dans les hashtags, vous verrez plusieurs photos montrant un régime totalement opposé.  C’est pourquoi dans cet article, je vous propose ma vision de l’alimentation saine qui ne sera pas forcément au goût de tous, mais qui se base sur mes lectures, mes recherches et mes études en Naturopathie.

Le plaisir avant tout !

Oui, oui ! Comme beaucoup d’entre vous je suis une grande gourmande et j’ai même eu le surnom de « ventre sur pattes » pendant longtemps (ou même encore actuellement d’ailleurs ?). Et de ce que j’ai pu entendre de nombreuses fois, il semblerait qu’il vaudrait mieux m’avoir en photo qu’en pension ! Ah Ah ! Tout ça pour vous dire que dans ma famille, le goût est très important, nous sommes de véritables gourmets. C’est pourquoi j’ai toujours été habituée à manger des choses avec des herbes aromatiques, des épices, pour faire le plein de saveurs et surtout pour que nous puissions manger des haricots verts plus facilement (n’est-ce pas Maman..) Donc pour moi il est hors de question de faire l’impasse sur le plaisir qui est vraiment très important pour le moral. Impossible de me faire manger des légumes vapeur sans sel et sans aromates, mon palais a besoin de surprise, d’exotisme et de voyage (pas que mon palais d’ailleurs !). Je ne me prive pas de sel, mais je prends du sel non raffiné marin avec des aromates Herbamare ou du sel rose de l’Himalaya qui possède de nombreux bienfaits. Je mets des épices et des aromates partout, elles ont elles aussi beaucoup de vertus dont je ne souhaite pas me priver. Si j’ai envie d’une chose je me l’autorise dans la mesure où je sais ce qu’il y a dedans et que ce sont des aliments sains, bon pour mon corps.

Mangez du gras !

Alors entendons nous bien tout de même, je ne vous dis pas de vous jeter sur les fritures qui vous éclaboussent la bouche d’huile dès que vous croquez dedans ! Et je ne parle pas non plus des graisses saturées comme les laitages avec crème, beurre, fromage etc.. Non, pas ce genre de gras … Mais plutôt du bon gras. Qu’est-ce que le bon gras ? Ce sont des huiles vierges bio première pression à froid, qui ne sont pas transformées ni hydrogénées. Ce sont aussi les oléagineux, les avocats et les poissons riches en oméga 3. Vos cellules sont composées essentiellement de gras (lipides) et de protéines, alors imaginez les conséquences d’une alimentation ou tout le bon gras serait supprimé, et vos cellules en manque de lipides, c’est la décadence assurée pour votre santé !

Le choix du sucre et des farines

J’ai prévu un article spécial sur le sucre et les différentes propriétés de chacun donc je vais faire simple pour commencer. Je ne consomme pas de sucre raffiné ! Il en est de même pour les farines, car cela enlève toutes les bonnes choses, notamment les fibres, protéines et autre nutriment de vos denrées, en plus d’augmenter considérablement votre taux de glycémie et par conséquent augmenter vos coups de barres journaliers (je sais que beaucoup connaissent ce problème là..). La seule farine qu’il m’arrive de prendre raffinée c’est la farine d’épeautre que j’achète en blanche, semi-complète et complète pour m’aider dans des recettes où je ne suis pas encore à l’aise et qui ont besoin d’élasticité comme les recettes de brioche par exemple mais encore une fois c’est très occasionnel.

Qualité des protéines plutôt que quantité

Cela risque de m’attirer les foudres des carnivores en puissance, mais il a pourtant été prouvé que l’excès de viande, surtout la viande rouge, n’est pas une bonne chose pour la santé (et pour l’environnement non plus). Il est donc préférable pour les personnes ayant un mode de vie lambda, de consommer environ 2 viandes par semaine, pour ma part c’est une viande rouge et une viande blanche par semaine et toujours bio pour éviter les antibiotiques, les OGM etc… Lorsqu’on prend de la viande auprès de l’éleveur on paie beaucoup moins cher que si on l’achète chez un revendeur. Par exemple moi j’achète mon poulet fermier  6,90€ le kilo directement chez l’éleveur. Je complète ma dose de protéines avec du poisson sauvage ou du thon certifié pêche durable, et des protéines végétales, comme le Tofu, graines de chia, oléagineux, légumineuses etc… Pour les végétariens, pensez bien à votre ration d’oeufs bio (toujours) et vous pouvez tout à fait manger une boîte de 6 oeufs dans la semaine, à bas le mythe du mauvais cholestérol et des oeufs en cause (là encore vous pouvez faire des recherches si vous le souhaitez). Pour les végétaliens il faudra bien veiller à faire une bonne complémentation avec vos céréales et légumineuses.

Pour conclure ce très loooong article, je suis une adepte du juste milieu pour toute chose dans ma vie notamment l’alimentation. Je veille à ce que ce soit équilibré, si j’ai envie de manger un morceau de fromage de chèvre dans la semaine et bien je fonce, si j’ai envie d’une pizza dans un vrai restaurant italien avec de la vraie mozza de bufflonne une fois tous les 2-3 mois et bien pareil je ne me prive pas. Je me fais plaisir, je décline les recettes pas très saines en recette très bonnes pour la santé en remplaçant par de bons ingrédients et le tour est joué, pas de culpabilité ! L’essentiel est de pouvoir se faire doublement du bien tant par le côté « gustatif » que par le côté « bon pour la santé ». C’est grâce à cette alimentation que j’ai pu perdre les quelques kilos superflus qui trainaient depuis des années, et pourtant je ne me suis jamais autant fait plaisir, je n’ai jamais mangé autant de gâteaux et de gras que depuis l’année dernière et les résultats sont là.

Mangez sainement, faites vous du bien et surtout faites vous plaisir 

 

6 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *