Lecture : Bilqiss

Aujourd’hui, j’ai voulu partager avec vous ma lecture de la semaine dernière : Bilqiss. Je tiens tout d’abord à remercier ma petite soeur qui me l’a recommandé et son amie Léa qui lui a gentiment prêté. Je vous dévoile le résumé écrit au dos du livre :

Bilqiss est l’héroïne de ce roman : c’est une femme indocile dans un pays où il vaut mieux être n’importe quoi d’autre et si possible un volatile. On l’a jugée, on l’a condamnée, on va la lapider. Qui lui lancera la première pierre ? Qui du juge au désir enfoui ou de la reporter américaine aux belles intentions lui ôtera la vie ? Le roman puissant de Saphia Azzedine est l’histoire d’une femme, frondeuse et libre, qui se réapproprie la religion.

Dès le début de l’histoire, on se plonge dans le roman qui nous extirpe de notre douce réalité pour nous emmener à la rencontre de cette femme au même nom que la Reine de Saba. Son univers est vraiment loin du nôtre, ses épreuves et sa vie aussi. On ne saurait dire si l’histoire se déroule en Iran, en Afghanistan ou autre, mais on ressent vite la dureté de la vie là-bas, surtout pour les femmes, ainsi que le manque d’humanité dans cette législation dictée au nom d’une religion qu’ils ont transformé à leur manière. On  imagine cette vie de femme oppressée non plus à travers les clichés des médias, mais en premier plan dans la peau de Bilqiss. J’ai ressenti toutes sortes d’émotions à travers cette lecture : de l’admiration devant cette femme forte, de l‘humilité face à son intelligence, de la joie et même des sourires devant sa répartie bien particulière, de la compassion pour ses épreuves, de la tristesse pour son présent, et de la terreur devant ses sentences. Cette histoire et sa fin m’ont bouleversées et je vous recommande chaudement ce livre qui vous laissera, je l’espère, sans voix.

Je vous dis à la prochaine lecture si ce genre de partage vous intéresse 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *