Le curcuma : un allié de taille

Hello ! Aujourd’hui je vous propose cet article car, suite à la publication de mon complément à base de curcuma, beaucoup d’entre vous m’ont demandé des informations sur ce dernier. Alors commençons !

 

Le curcuma fait partie de la famille des zingiberaceae, comme le gingembre ou le galanga. Lorsqu’on parle de curcuma, on consomme le rhizome (la partie sous terre, la racine). Il est utilisé depuis des milliers d’années en médecine ayurvédique et ses bienfaits ne sont plus à prouver :

 

anti inflammatoire très puissant

⇒ anti ulcéreux

⇒ protège les muqueuses intestinales : anti inflammatoire, cicatrisant (maladie de Crohn, recto colite hémorragique, hyperperméabilité/porosité intestinale)

⇒ stimule la biogenèse mitochondriale

⇒ un des plus puissants anti oxydants

⇒ optimise la sensibilité à l’insuline (♥ prédiabétiques)

⇒ augmente le DHA cérébral

⇒ agit dans la détox hépatique et la protection du foie

⇒ prévient le cancer

⇒ soigne les problèmes de peau

⇒ supprime efficacement l’helicobacter-pilori, les candida albicans, les parasites et les vers intestinaux

 

Pour augmenter la biodisponibilité de la curcumine, beaucoup de laboratoires l’associent avec la pipérine qui est malheureusement allergisante et inflammatoire. Afin de remédier à cela, il a été prouvé que la curcumine, associée au turmérone (substance que l’on trouve dans l’huile essentielle de curcuma) augmentait entre 4 et 6 fois la biodisponibilité de cette dernière.

C’est pourquoi après de multiples recherches personnelles, j’ai trouvé un laboratoire français, Nutrixéal, avec une bonne éthique et des produits de qualité (je ne suis pas payée pour dire ça je vous assure ahah ! Des profs nous en avait déjà parlé en cours de Naturopathie). Ils proposent cette association, permettant ainsi d’avoir un complément hautement biodisponible et sans allergène. Dans une gélule vous avez l’équivalent de 10 cuillères à soupe de poudre de curcuma, rien que ça !

Pour ma part cela fait 1 mois que je les utilise (après avoir essayé des dizaines de compléments et consulté nombre de naturopathes) et je vois ENFIN des résultats ! Pour preuve voici mes ongles avant la cure (ils étaient vraiment dans un état assez lamentable tout discontinue) et après la cure. Depuis plusieurs années, j’avais des tâches rouges très prononcées sur le bout des ongles et apparemment cela est un signe d’une inflammation, notamment intestinale.

 

Certaines contre-indications (uniquement pour des fortes doses en phytothérapie) : obstruction de la vésicule biliaire, calculs biliaires, peut augmenter les effets des médicaments anti-inflammatoires.

 

J’espère que cet article vous aura plu, et pour terminer voici une liste d’études pour aller plus loin (en anglais seulement). À bientôt ! ♥

 

Liste des études scientifiques sur le curcuma :

DHA cérébral

Biodisponibilité curcuma

Anti-inflammatoire et antioxydant 

Détox

7 Comments

  • Bonjour
    je viens de lire votre article sur le urcuma et merci !!

    j’en avais entendu parler à la tv et sur le Web. Je m’y suis intéressée pour l’utiliser dans le cade de douleur d’endémtriose j’avais lu des avis positif quant à son action anti-inflammatoire sur les adhérences.

    Je n’ai pas franchi le pas car je suis tombé enceinte et je le suis encore mais je compte essayer cette alternative.

    Je ne connais pas les posologies exact dans ce cadre mais il serait intéressant de consulter un homéopathe peut être pour avoir des indications. si ça peut aider des personnes atteintes d’endométriose !

    • Coucou ! Derien avec grand plaisir, à savoir qu’en général les soucis d’endométriose sont liés avec des pathologies intestinales. Un phytothérapeute ou naturopathe serait plus utile dans ce cas là je pense 😉

  • Hello 🙂 c’est nysouette ( pseudo de insta )
    Merci pour ton article pour ce retour mais je voulais savoir si tu as constaté une amélioration au niveau de tes problèmes intestinaux car justement c’est mon souci aussi 🙁 et je voulais avant de l’acheter savoir si tu as ressenti des effets ?
    Et d’autre part je n’arrete pas de lire et d’entendre ( encore ce matin dans la quotidienne de france 5 ) qu’il fallait mieux l’associer au poivre pour que son pouvoir soit meilleur mais tu sembles pas du tout d’accord tu peux m’éclairer ton point de vue stp ?
    Mercii beaucoup :))

    • Coucou ma belle 🌸 Pour la sphère intestinale c’est beaucoup trop tôt sachant que j’ai commencé depuis 1 mois seulement et que ça fait des années que je suis malade donc il faut du temps. Pour le poivre j’ai répondu dans l’article, il est inflammatoire et allergisant donc non, l’association au turmerone est plus efficace que celle à la pipérine c’est juste qu’ils ne connaissent pas encore cette association car visiblement c’est assez récent et les médecins ne se renseignent pas tous sur les progrès et nouveautés en science. Voilà bisou 😘

      • Effectivement tu as raison c’est pas en un mois qu’on va régler des problèmes intestinaux que l’on traîne depuis des lustres 😓 !! Malgré son prix assez élevé j’ai bien envie de me laisser tenter !! Et oui oui j’ai vu dans ton article Ton point de vue sur la piperine mais c’est hallucinant comment on mentionnes peu ce côté allergisant que celle ci peu provoquer bien au contraire ils incitent à faire ce mélange !! J’ai La poudre de curcuma de ethnoscience ou l’on trouve au dos l’indication de mélanger avec du poivre et de l’huile 😩 !! Merci beaucoup pour ce partage d’expérience 😍👍🏼

  • Marina j’ai vu que sur le groupe que tu avais essaye un régime strict sur 3 mois qui n’a pas du tout fonctionne . L’avais tu associe à un antifongique ?
    Et est ce qu’avec le curcuma tu as pu ressentir une différence au niveau moral ?

    • Hello ! Oui j’avais un antifongique. Niveau moral c’est surtout les fruits qui ont remédié à ce problème. J’en parle dans mon article sur la candidose partie 2 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *