Être ou Avoir ?

Ça y’est, le célèbre Vendredi noir ou plus connu sous le terme de « Black Friday » a fait son grand retour et son nom suffit à me donner la chair de poule. Cet événement commercial où toutes les valeurs humaines disparaissent d’un coup au profit de la surconsommation et de la boulimie matérielle. Un besoin compulsif d’acheter, encore acheter, toujours acheter sans savoir pourquoi. Ah si c’est vrai, c’est « pas cher », et tu comprends je n’ai pas le dernier modèle de cette paire de chaussures qui est trop belle et qui va en jeter auprès des gens.

Si un vêtement conçu par des enfants, des femmes battues, des hommes malades, travaillant dans de terribles conditions au détriment de leur vie pour fabriquer ton jean dernier cri ou si un animal qui a du mourrir, ou plutôt qui a dû être torturé, dépecé vivant pour ta paire de U(r)gg « trop stylée » ou pour ton manteau en fourrure ou en mohair qui claque sur les réseaux, n’est pas cher alors oui effectivement le sens même de l’être humain a totalement disparu.

« Être humain », il n’y avait pourtant pas le verbe « avoir » devant « humain » à l’origine, même en anglais, mais le Human Being n’est plus la raison de vivre pour beaucoup malheureusement. « Avoir » en revanche, posséder, ça oui, et toujours plus, toujours moins cher histoire de se sentir exister, briller aux yeux des autres et de soi même mais sans se ruiner pour autant, enfin chacun sa compréhension du verbe « se ruiner » ici. Quand on a ce besoin incommensurable de posséder autant, même ce que l’on a déjà, il y a un sérieux problème intérieur, un manque à combler et bien souvent ces personnes ne seront jamais véritablement heureuses sauf si l’égoïsme profond les habite.

Ce n’est pas en ayant trop qu’on est heureux mais c’est en se satisfaisant du nécessaire et ça même Baloo et Mowgli l’auront compris. Pendant que certains courent sous des rideaux commerciaux, se battent pour une jupe et explosent leur compte bancaire, d’autres courent pour fuir le danger, se battent pour leur vie au risque de se faire exploser. Triste « être » humain qui s’est bien fait « avoir » par la société.

 

Alors Être ou Avoir ? La question ne se pose plus visiblement…

 

2 Comments

  • C’est fou parce que pas plus tard que l’annee Dernière j’etais De ceux qui attendaient de pieds fermes ce Black Friday pour acheter tout un tas de choses inutiles. Et cette année je me suis enfin rendue compte que mes placards débordaient. Mais comment j’ai pu en arriver là? Comment on peut être happé par cette société de consommation sans ce poser aucune question?
    Dieu merci j’ai ouvert les yeux et je n’ai plus envie. Je donne et vends l’excedent De mes affaires et mon esprit ne se porte que mieux.
    Trop peu de bloggeuses se posent ce genre de questions et c’est très regrettable de les voir dépenser autant et de pousser leur communauté à en faire de même.
    Merci pour cet article ❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *